PROFESSEURS DOCUMENTALISTES & CDI

Jouons le jeu de la lecture au lycée F Eboué

Dans le cadre des TRAAM 2018-2019, le professeur-documentaliste se positionne comme un créateur de ressources, de parcours et d’espaces d’apprentissages info-documentaires au sein du CDI virtuel. Se posent donc les problématiques suivantes : comment optimiser les temps et espaces hors cours pour enrichir les parcours d’apprentissage des compétences info-documentaires ? Comment contribuer au bien-être des élèves en optimisant les temps et les espaces hors cours ?
Nous nous positionnons alors dans l’axe 3 qui veut favoriser le bien-être des élèves par l’appropriation des espaces dans et hors les murs. C’est ainsi que nous avons mis en place des actions de valorisation de la lecture dans l’académie de Guyane, et plus spécifiquement au lycée Félix Eboué.

Nous partons du constat que l’objet livre ne fait plus partie du quotidien des élèves. Ils ne perçoivent plus le livre comme un incontournable de leur vie ou de leurs habitudes. Ils se souviennent davantage des difficultés de lecture que du plaisir éprouvé à lire. En outre, ils retiennent peu ce qu’ils ont lu, en particulier dans le cadre scolaire.
Il s’agirait donc d’instaurer un temps hebdomadaire, partagé collectivement, de lecture personnelle. Les élèves font le choix de leur lecture, en privilégiant les livres sur format papier, mais peuvent également opter pour des magazines, des bandes dessinées ou des mangas. Le silence est recommandé ainsi que la participation de tous les enseignants et de la vie scolaire.

Une première expérimentation est lancée en mai 2019 au lycée Félix Eboué, appelée « Jouons le jeu de la lecture », avec l’installation de boîtes de « livres service », qui contiennent des magazines et des livres en accès libre, disposées en salle des professeurs et en salle de permanence.
Les objectifs sont les suivants :

  • Inciter les élèves à lire et préparer la future épreuve orale de la classe de 1ère, où les élèves devront parler de leur carnet de bord.
  • Retrouver le plaisir de lire et le choix de leurs lectures.
  • Développe le civisme et le vivre-ensemble.
  • Faciliter l’accès aux livres, les emprunts et la circulation de livres.
  • Favoriser les échanges et les discussions autour des lectures faites.
  • Améliorer les compétences en lecture.
  • Améliorer la capacité de concentration des élèves.
  • Ramener du calme dans l’enceinte du lycée et améliorer le climat scolaire.

La première étape consiste à faire connaître le projet. Après avoir recueilli l’accord de principe du chef d’établissement, communiquer avec la communauté scolaire en amont pour faire connaître le projet, en utilisant toutes les instances à notre disposition : le comité de pilotage du projet d’établissement, CVL, réunion parents-professeurs, commission permanente, heure mensuelle d’information syndicale des professeurs. Nous avons également voté le projet au CA pour lui donner un cadre plus réglementaire.
Il fallait également déterminer les créneaux hebdomadaires appropriés et choisir différents horaires pour ne pas impacter les mêmes cours ni les mêmes disciplines. La possibilité d’utiliser une sonnerie différente pour rappeler le début et la fin a été évoquée, mais n’a pas eu de suite pour cette année.

Pour la mise en œuvre des boîtes à livres dans les salles, notamment en permanence, nous avons utilisé les magazines, journaux et livres désherbés du CDI, puis nous avons fait un appel aux dons auprès de la communauté scolaire pour récolter suffisamment de dons pour alimenter un fonds permettant que chacun ait un ouvrage entre les mains. Les élèves avaient également la possibilité de venir emprunter un document au CDI les jours précédents, ou d’amener un livre ou un magazine de chez eux.
JPEG - 37.4 koJPEG - 43.4 ko
JPEG - 38.9 koJPEG - 34.2 ko
JPEG - 36 ko

La première expérimentation de l’action a eu lieu en mai 2019 : un premier mail a été envoyé aux enseignants avant les vacances de Pâques, puis un rappel à la rentrée avec les règles du jeu. De nombreuses affiches ont été disséminées dans l’établissement pour information aux élèves. Les AED ont été également mis au courant et chargés de rappeler l’opération aux élèves. Quelques enseignants ont ainsi participé avec leurs classes. Il a été plus difficile de mobiliser les élèves en salle de permanence et dans l’enceinte de l’établissement.

JPEG - 69.8 ko
JPEG - 70.4 ko

Nous avons comme perspectives d’inscrire le quart d’heure de lecture hebdomadaire au projet d’établissement 2019-2022, de former les enseignants sur le carnet de bord en formation FIL et de rester attentifs au suivi des élèves ayant des difficultés en lecture ou réticents à l’action.

Pour une évaluation future, nous chercherons à chiffrer un suivi des incivilités, en lien avec les CPE, évaluer l’utilisation des lectures dans les devoirs et guetter leur apparition dans les carnets de bord, en lien avec les enseignants de Lettres. Nous vérifierons également si le quart d’heure de lecture collectif engendre une hausse du taux de prêt.

Mots-clés : climat scolaire / TraAM / lecture / plaisir de lire
Aurélie Houllemare, Lycée F Eboué, Cayenne
Mai 2019

Eduscol

EDITO

L’édito complet ICI

Bien cordialement
Thierry VINCENT
IA-IPR EVS de l’académie de Guyane


©2021 Académie de la Guyane - Tous droits réservés | Mentions légales