PROFESSEURS DOCUMENTALISTES & CDI

Fanm an yé zafè

Le 8 mars est une journée de sensibilisation et de mobilisation des élèves des écoles, collèges et lycées, en faveur de l’égalité entre les filles et les garçons. Cette date est l’occasion pour les établissements de mettre en place des actions éducatives concourant à la promotion de cette culture de l’égalité qui est au cœur des missions de l’école. Ils s’appuient pour cela sur les comités d’éducation à la santé et à la citoyenneté (CESC), les référents et référentes "égalité", les conseils de vie collégienne et lycéenne, ou encore sur des partenariats noués avec des acteurs du monde économique et professionnel ou du secteur associatif.

Ressources :
Les enjeux de l’égalité filles-garçons

Les professeurs documentalistes de Guyane depuis la rentrée 2019 préparent de manière active et anticipée la journée internationale des droits des femmes du 8 Mars 2020.
Cette page va vous permettre de découvrir les actions qui ont été menées dans différents établissements.

Au lycée Léon Gontran Damas de Rémire (Perrine Chambaud), sous l’impulsion du professeur d’histoire-géographie, référente égalité filles-garçons au sein de l’établissement, la professeur de français, la psy EN, la CPE et la professeur documentaliste ont organisé de nombreuses activités pour la classe de 2ndeA.
-* Speadreading
-* Génération égalité
-* Ressources thématiques
-* Ateliers du CVL
-* Forum : les métiers ont-ils un sexe ?

Au lycée Bertène Juminer de SLM (Claire Albert), c’est une semaine entière qui a été proposée aux élèves.

Au lycée Lumina Sophie de SLM (Annie Périer), le concours d’éloquence en est à sa 6ème édition.

Au lycée Max Joséphine de Cayenne (Pierre Malingoix), exposition, webradio et entreprenariat au féminin ont ponctué la semaine.

Au lycée Balata de Matoury (Antoine Sigrist), 300 femmes ont proposé de changer le monde ensemble.

Au lycée Michotte de Cayenne (Isabelle Lapray), retour sur une action en 2017 d’un débat autour de la mixité.

Au collège Paul Kapel de Cayenne (Marina Silvano), un speedating a été organisé avec des femmes ingénieurs de l’association Elles bougent. [EN COURS]

Au collège Elie Castor de Sinnamary (Myriam Asselin de Beauville Marin), a proposé plusieurs activités en autonomie.

Au collège Lise Ophion de Matoury (Aude Désiré), une série de recherche documentaire portait sur des grandes figures féminines du local, madame Lise OPHION (nom du Collège), Christiane Taubira à Rosa Parks (travail écrit puis présentation en français ou en anglais) ...en passant par Michelle Obama, la poétesse cubaine Nancy Morejon que nous avons reçu dans le cadre du Salon du livre.

Au collège Victor Schoelcher de Kourou (Aurélie Prillieux), un arbre à souhait et des contes revisités au féminin ont permis aux élèves de s’interroger sur les stéréotypes.

Au collège Albert Londres (Ardeschir Tirandaz), une exposition "lâche tes commentaires" a été organisée afin de libérer la parole sur les violences subies, l’excision, la parité ...

Supports possibles pour introduire de telles activités :
Mur d’expression
Films : Propositions de films
Clip : Taylor swift « TheMan » 2020
Spot publicitaire : Be a lady they said, Cynthia Nixon’s
Chanson : balance ton quoi Angele

*Fanm an yé zafè (créole guyanais)= Femmes qui pilotent, qui managent, femmes aux commandes
Merci à Aude Désiré pour le choix du titre

Documents à consulter

Eduscol

EDITO

L’édito complet ICI

Bien cordialement
Thierry VINCENT
IA-IPR EVS de l’académie de Guyane


©2021 Académie de la Guyane - Tous droits réservés | Mentions légales