PROFESSEURS DOCUMENTALISTES & CDI

"Les Insectes au secours de la planète" au CDI

Aude Désiré-Sardaby, professeure documentaliste, a accueilli en janvier au CDI du Collège Lise Ophion, l’exposition itinérante de l’IRD « Les insectes au secours de la planète » . Celle-ci, conçue sous le paradigme du développement durable, propose une approche transversale et pluridisciplinaire pour présenter les insectes et leur place dans les écosystèmes.
Aude présente sa démarche et ses documents d’exploitation de l’exposition :

L’installation de l’exposition :

Le montage et l’installation des panneaux dure environ deux heures.
Pour me repérer dans l’ordre des panneaux, j’ai rajouté au crayon à papier sur des étiquettes amovibles, des numéros en haut à gauche.
Tous les matins, je sortais le premier panneau devant le CDI pour attirer le regard, créer la curiosité et informer la communauté scolaire. J’ai par ailleurs diffusé l’information aux autres enseignants par Pronote, en salle des professeurs ou encore par le courriel de la liste de diffusion interne.

JPEG - 68.8 ko

Objectifs de l’exposition au CDI du Collège Lise Ophion

Former des écocitoyens :

  • Acquérir des connaissances en EDD,
  • S’intéresser à la richesse de l’environnement guyanais : 158 espèces de serpents, 108 espèces de batraciens, plus de 400 000 espèces d’insectes rien qu’en Guyane et près de 1,3 million d’espèces décrites existant encore sachant que près de 10 000 nouvelles espèces sont inventoriées chaque année, les insectes constituent 55 % de la biodiversité des espèces.
  • Interroger sur les représentation négatives que l’on a souvent de certains insectes dits nuisibles - moustiques, poux, cafards - et qui s’étend parfois bien au-delà.
  • Comprendre le rôle fondamental des insectes dans le processus de vie sur terre
  • Tenter de modifier des comportements sur le long terme.

Disciplines et dispositifs concernés

 SVT
 Lettres
 Histoire / Géographie / EMC
 Anglais
 UPE2A-PSA

JPEG - 56.1 ko
Démarche et adaptation des scénarios pédagogiques

Il a été très intéressant, de demander aux élèves de s’exprimer sur le contenu supposé de l’exposition, juste à partir du titre, avant la lecture des panneaux. Certains ont pu noter les questions qui leur venaient à l’esprit puis confronter leurs questions et représentations avec le contenu réel de l’exposition.
Le public du collège étant hétérogène, un certain nombre d’élèves sont à profil particulier : faibles lecteurs, parfois non-scripteurs pour certains, j’ai donc proposé plusieurs modalités d’accueil des classes et des adaptations en fonction des besoins.

  • Pour une classe, toute la séance s’est par exemple, déroulée à l’oral.
  • D’autres élèves, venus de la permanence ont pu faire une découverte individuelle en semi-autonomie. Je leur ai demandé de choisir, au hasard, individuellement, un panneau. Au bout de 10 minutes, j’ai interrogé chacun d’entre eux, à tour de rôle, pour qu’il présente à ses camarades, une information (texte, illustration, titre) qui lui paraissait « essentielle » à retenir.
  • Avec certaines classes nous avons réalisé un tirage au sort des numéros de panneaux, puis les élèves ont travaillé sur le questionnaire de compréhension que j’ai réalisé pour eux en repérant l’information. Une restitution orale était ensuite prévue pour chacun.
  • Des élèves de sixième et de quatrième ont rédigé tout seuls ou par groupe de 2 des questions pour des CM2.
  • J’ai également proposé deux questionnaires de visite de l’exposition, l’un classique, l’autre simplifié, en fonction des compétences de élèves.
    JPEG - 81.5 ko
    Bilan

En 9 jours, 2 semaines à compter du lundi 4 janvier, 43 plages horaires ont été consacrées à l’exposition, le CDI a ainsi pu accueillir et informer un total de 373 élèves.

Eduscol

EDITO

L’édito complet ICI

Bien cordialement
Thierry VINCENT
IA-IPR EVS de l’académie de Guyane


©2021 Académie de la Guyane - Tous droits réservés | Mentions légales